Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Fossiles
  • Fossiles
  • : Blog présentant les fossiles de nos collections et par gisements. Attention! Les photos et les textes sont la propriété de leur auteur avec les droits qui vont avec.
  • Contact
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 14:54

Cératite boudeuse qui ne veut pas prendre sa soupe avec plaisir ! Les "cailloux" ont une âme  !

cailloux.jpgcailloux-1.jpg

Faut faire attention aux doigts ! Sacré caractère le bestiau ... Allez petite cératite deviendra grande .... Ange.

Repost 0
Published by David et Ange
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 23:10

 

Le carixien alsacien

 

La carixien bien qu'étant un étage connu en Normandie, Angleterre et Allemagne, n'apparait que très rarement en Alsace ou tout du moins dans le Bas Rhin. On le trouve de-ci de-là par petites poches affleurant dans des champs mais elles sont difficiles à dénicher et les fossiles y ont subi intempéries et labours. Autant dire qu'habituellement il n'en sort rien ou presque.

 

Les derniers travaux ayant mis au jour le Carixien à ma connaissance ont eu lieu à Gingsheim lors du creusement de fondations de maisons. Mais j'étais jeune et pas mis au courant cela doit dater d'au moins une vingtaine d'années. Depuis je l'ai cherché grace à la carte géologique mais jamais franchement convaincu malgré 2/3 petites zones où je l'ai rencontré

 

La construction de la ligne LGV EST très attendue fut l'occasion outre les niveaux classiques du domérien et du toarcien découverts à divers endroits, de voir apparaître ENFIN ce fameux Carixien que j'attendais tant de voir un jour.

De fin avril à fin septembre 2011 nous avons pu échantillonné ce niveau chaque semaine avec la pensée que très vite ce serait terminé. Là, ça y est la nouvelle est tombée, dernière visite, infructueuse celle ci...La tristesse nous envahit, tout est damé et nous n'auront plus la possibilité avant longtemps probablement de retrouver un tel niveau..

 

 

Au cours de nos visites successives, nous avons pu observé cet étage.

C'est une couche qui chez nous a une puissance approximative de 5 m constituée presque exclusivement de marnes et au sommet selon les endroits de un à deux bancs calcarosilteux.

Pour le coup sur « le chantier » comme nous l'appelions, il y en avait deux. Les plus intéressantes par ailleurs.

Sur les 4 à 4,3 premiers mètres la carixien observé ici est pour le moins azoïque à part de très rares belemnites. Puis la fin de la série devient tout à coup d'une richesse étonnante.

049

  • Le premier banc calcarosilteux, même s'il semble vide en fait avec persévérance aura livré de rares Aegoceras et des dizaines de Lytoceras fimbriatum. La plus grosse observée d'une trentaine de cm. Malheureusement la plupart n'ont pas le centre de conservé.

  • Puis un banc marneux très riche en belemnites et ammonites bien écrasées, pour la plupart des Aegoceras allant jusqu'à 20cm de diamètre

  • et enfin le saint de saints...le deuxième banc calcarosilteux, la couche à davoei qui elle va nous offrir des ammonites par dizaines. Prodactylioceras davoei (+forma enode), Aegoceras maculatum, Tragophylloceras numismale?, plus rares Becheiceras (Liparoceras) bechei et B. cheltiense (peut-être aussi B. gallicum) deux espèces de nautiles Cenoceras striatum et C. inornatum , des belemnites bien sûr ainsi que divers gastéropodes encore à identifier. Là aussi nombreuses sont les ammonites sans le centre.

     128

Ce banc comme le premier est constitué de calcaire silteux à l'intérieur duquel étaient présents des nodules plus durs, dans lesquels les fossiles étaient à mon goût mieux conservés.

La cassure des nodules et même du banc ne se faisait que très rarement sur les fossiles mais pour la plupart du temps à travers. Ceci n'est clairement pas engageant à la préparation. Mais la coupe permettait d'y voir une coquille conservée en calcite orange à noire en passant par le brun/marron.

Chose que maints collectionneurs, qui sont passés par là et que nous avons rencontrés, n'ont pas perçu. A moins qu'ils n'aient pas voulu se lancer dans des préparations longues et fastidieuses...

 

Pour terminer cette stratigraphie sommaire, nous avons aperçu juste au dessus de ce banc à davoei, un banc à Liparoceras souvent de grande taille souvent fragmentaires et écrasées Puis quelques décimètres de marnes sans vraiment d'ammonites mais avec des belemnites du genre Hastites

Vient ensuite la couche à stockesi du domérien basal. Nous en avons trouvé quelques exemplaires pyritisés, mais très peu

Nous avons pris plaisir à pouvoir fouiller ce gisement et ce grâce à la compréhension et l'aval de responsables de cette tranche avec qui nous avons pu discuter. Sur promesse de respecter certains horaires et conditions, il nous a été accordé de prospecter. C'est assez rare de nos jours et très appréciable! Un grand merci à ces personnes ouvertes d'esprit et qui nous ont fait confiance.

 

Place maintenant à la préparation !!

 

Amicalement Ange et David .

IMG_7309.jpg

Repost 0
Published by David et Ange
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 14:01

Début aout fut l'occasion pour moi de partir avec deux des mes enfants prospecter la carrière de Hienheim en Bavière, connue pour ses ophiures.

370km de trajet nous amènent au dessous des étoiles et de la voie lactée, il est minuit à notre arrivée.      Demain les étoiles ne seront plus au dessus de nos têtes mais sous nos pieds !

Au réveil...surprise....quelqu'un est passé avec un excavatrice....un musée parait-il... Le trou est conséquent.

00380/100mètres carrés mais rempli de déblais après la fouille...La "bonne couche" a été prélevée. On l'appelle ici la couche "choucroute" du fait de la présence d'ophiures entassées les unes sur les autres bras entremêlés comme dans une choucroute (pas très dépaysant pour nous ça!)

La raison des déblais dans le trou...je me demande toujours si c'est de la négligeance ou un obstacle posé aux autres personnes qui pourraient venir fouiller, cela en vue d'un prélèvement futur...??!...

 

 

 

Malgré tout, une petite surface, coté droit, était accessible et j'ai pu  m'adonner à ma pratique favorite, l'excavation façon taupe et descendre de quelques 1m20 en moyenne (moins que d'habitude) pour accèder à des couches finalement pas très peuplées (là aussi, moins que d'habitude)

020043  

On va dire que les enfants sans se fatiguer auront trouvé quasiment plus que  leur paternel, simplement en retournant les dalles des montagnes de déblais, laissées, empilées au soleil.

002 025

Belle plaque pour le fiston, seulement une oui mais pas des moindres plus d'une centaine d'ophiures sur une plaque de 30/30 environ...Ce sont des Sinosura kelheimense aux bras très fins.

Quant à ma fille elle aura ramassé une petite dizaine de plaques à Ophiopetra lithographica, ophiures plus massive et aux "aisselles poilues"

004 008

  Chapeau les enfants !! Les petites bêtes toujours recouvertes d'une couche très fine, elles sont très difficiles à  voir, d'autant plus dans les déblais échaudés par l'astre du jour.

Pourvu que ça dure!

Repost 0
Published by David et Ange
commenter cet article
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 12:44

 

Juglans bergomensis le principal fossile trouvé ...

Connus et étudiées il y a des décénnies les graines du mio/pliocene des gisements du Bas Rhin sont réputées et assez recherchées.

Celles ci sont trouvées dans les gravières de long du Rhin à une profondeur selon les exploitations de 30 à 60m. Elles ont été datées d'il y a environ 5 Millions d'années au moment de la transition miocene/pliocene. Conservées dans le sable, bancs d'argile ou de lignite selon les niveaux, elles ont pour  particularité de ne pas être minéralisées. Consitutée encore de Matière Organique seules quelques rares exemplaires montrent un début de minéralisation. 154 espèces ont ainsi été trouvées et répertoriées. Leur association et la présence de certaines graines caractéristiques indique qu'à cette époque régnait un climat subtropical tel qu'on peut le trouver en Indonésie.

Vers 1996, je visite pour la première fois les expoitations et trouve quelques pièces intéressantes. Les trouvailles sont aléatoires car conditionnées par la profondeur à laquelle travaille la drague. L'on pouvait ne rien trouver durant trois mois puis 50 graines d'un coup...

Depuis avril 2004 à la suite d'un accident de pêche (non autorisée) le site à été cloturé et la permission qui m'avait été donnée, retirée. Avec interdiction à toute personne étrangère à l'exploitation de pénétrer dans l'enceinte même aux ouvriers une fois leur service fini. Entre les premières études de cette flore et aujourd'hui il ne reste que très peu d'exploitation qui atteignent ces niveaux et toutes sont interdites malheureusement.

Sur les quelques 7 à 8 années de prospection, j'ai pu découvrir une cinquantaine d'espèces dont une graine de Nymphéacée apparemment non décrite. La majeure partie des trouvailles consiste en des noix de 2 à 4cm, Juglans bergomensis, les graines plus petites étant beaucoup beaucoup plus rares majoritairement 1 à 2 exemplaires.

Voici un petite liste des principales espèces trouvées:

  • - Juglans bergomensis
  • - Carya moenana
  • - Carya angulata
  • - Carya sp
  • - Cyclocarya nucifera
  • - Pterocarya limburgicus
  • - Picea sp
  • - Taxodium dubium
  • - Involucre de Fagus decurrens
  • - Magnolia cor
  • - Vitis parasylvestris
  • - Symplocos casparyi
  • - Styrax maximus
  • - Corylus avellana fossilis
  • - Halesia crasse
  • - Nassa disseminata
  • - Trichosantes fragilis
  • - Alangium dubium

Si intéressé, j'ai des noix à l'échange !

Repost 0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 18:29

"Rostre d'Ichthyosaure" avec 2 ammonites

Déjà en 1983 voire même avant, l'on pouvait se douter de la présence d'une strate Toarcienne dans la carrière de Lixhausen , car en haut de l'exploitation l'on trouvait des restes de belemnites petites ammonites et gastéropodes typiques...

Ce n'est qu'en 2000 lorsque l'exploitant décide de s'atteler à la suite de l'exploitation qu'il ouvre le haut de carrière tant prometteur. La méthode choisie est le rabotage...la gangue est directement broyée sur place et mise en camion.

De fait les couches du toarcien inférieur au dessus du banc de Kirrwiller quasi azoiques sont apparues, suivies d'une partie du Toarcien moyen (les zones à Hildoceras at Haugia variabilis) Nos premières visites  nous paraissent déjà intéressantes et les suivantes ont été très bonnes surtout pour certains ....(n'est-ce pas Ange?!)

Bon ce n'était pas non plus Belmont ou St Benin d'Azy ou le Poitou avec des sacs d'ammonites remplis, bien au contraire, mais nous étions contents de découvrir une autre faune que l'on ne pourrait récolter que dans un temps limité. Pour donner un ordre d'idée...sur 10 ammonites trouvées 2 étaient bien conservées et une bonne journée nous en apportait à peine une dizaine! Les belemnites par contre se trouvaient en pagaille, il y en a d'ailleurs de nombreuses espèces.

Je me souviendrai toujours d'une journée exceptionnelle ou en moins d'un quart d'heure je sors 14 ammonites, j'appelle Ange, qui suait pour sortir je ne sais quoi d'un bloc immense, pour qu'il vienne à coté de moi fouiller....................cela n'a pas duré longtemps....il trouve une vertèbre d'ichthyosaure! puis 2 puis 3 et sort ensuite un gros morceau de machoire !!!! à 50 cm de l'endroit ou je fouillais ! Vous imaginez bien que de mon coté....plus rien !! Plus une ammonite et pas une vertèbre ! à croire qu'ils ont tous senti Ange arrivé et qu'il ont rejoint la place où il fouillait !!!

Lors de ses fouilles ultérieures (et il y en a eu!) il a trouvé 3 zones, sur des niveaux différents, qui ont fournit du vertébré marin! Sans compter toutes les ammonites qu'il a sorties résultat de sa persévérance.

Voici une petite liste non exhaustive des fossiles trouvés dans le Toarcien: à découvrir dans l'album photo correspondant ! ou avec ce lien:  http://fossiles.over-blog.com/album-310990.html

  1. - Ichthyosaurus sp
  2. - Sphenodus sp?
  3. - Lytoceras cornucopiae
  4. - Lytoceras jurense ?
  5. - Phylloceras heterophyllum
  6. - Haugia variabilis ou Phlyseogrammoceras????
  7. - Phymatoceras sp
  8. - Cenoceras inornatum
  9. - Dactylotheuthys semistriata
  10. - Dactylotheuthys irregularis
  11. - Odontobellus pyramidalis
  12. - Odontobellus subgracilis
  13. - Acrocoelites sp

D'autres informations sur le site? De meilleures déterminations à proposer n'hésitez pas à laisser un commentaire ou un email.

  1.  

 

 

 

Repost 0
Published by David et Ange - dans fossiles par gisements
commenter cet article
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 13:37

Amaltheus margaritatus trouvées dans le même nodule

Cephalothorax et pattes avant d'une Glyphea sp

La majorité des fossiles du domérien de la carrière de Lixhausen sont trouvés dans les nodules calcaires. En cassant ces nodules l'on peut découvrir  de nombreuses éspèces (enfin on ne trouve pas tant que cela d'un coup...)

Ensuite il est possible d'en échantillonner plus dans le banc de calcaire grèseux plus dur à préparer

Bref voici la liste non exhaustive des espèces que l'on peut être amené à découvrir dans le domérien de cette carrière. Vous en trouverez un certain nombre dans l'album photo correspondant.

  1. 1 Ammonites:
  2.    - Amaltheus margaritatus
  3.    - Amaltheus gibbosus
  4.    - Amaltheus subspinosus
  5.    - Amauroceras ferrigineum
  6.    - Pleuroceras spinatum
  7.    - Pleuroceras solare
  8.    - Pseudoamaltheus engelhardti gigas
  9.  
  10. 2 Crustacés:
  11.    - Glyphea sp
  12.    - Eryma sp
  13.  
  14. 3 Belemnites:
  15.    - Passalotheuthys paxillosus
  16.    - Brachybellus breviformis
  17.    - Coelotheuthys sp (excavata ?)
  18.  
  19. 4 Bivalves:
  20.    - Pseudopecten aequivalvis
  21.    - Pseudolimea duplicata
  22.    - Plicatula spinosa
  23.    - Mactromya cardioides
  24.    - Pleuromya unioides
  25.    - Modiolus scalprum
  26.    - Plagiostoma sp
  27.    - Oxytoma ineaquivalvis
  28.    - Pinna sp
  29.    - Entolium corneolum
  30.    - Pholadomya sp
  31.  
  32. 5 Gastéropodes:
  33.    - Ptychomphalus expansus
  34.    - Discohelix sinistra
  35.    - Pleurotomaria anglica (petits)
  36.    - Ooliticia cyclostoma
  37.  
  38. 6 vertébrés:
  39.    - Ichthyosaurus sp
  40.    - crocodile :Steneosaurus
  41.    - dents de requin Sphenodus
  42.    - ossements divers non déterminés
  43.  
  44. 7 Brachiopodes: 
  45.    - Homoeorynchia acuta
  46.    - Calcirynchia plicatissima
  47.    - Tetrarynchia tetraedra
  48.    - Furcirynchia furcillata
  49.    - Spiriferina tumida
  50.    - Lobothyris subpunctata
  51.    - Lobothyris jauberti

 Vous avez trouvé d'autres espèces vous pouvez nous le signaler à travers un commentaire

à bientôt

David et Ange

Repost 0
Published by David et Ange - dans fossiles par gisements
commenter cet article
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 12:09

La carrière de Lixhausen est ouverte dans les couches du Domérien. Début 2000, la partie supérieure de la carrière a été exploitée et sont alors apparues les couches du toarcien inférieur (schistes cartons) et du toarcien moyen.

Une coupe stratigraphique intéressante pouvait alors et durant 2 ans y être observée: de bas en haut:

  1. * DOMERIEN, constitué de:
  2.  
  3.     1- Marnes grises silteuses à ovoïdes. Ce niveau épais d'un quarantaine de mètres contient de nombreux nodules calcaires de forme ovoïde. Il est quelquefois possible de trouver quelques nodules fossilifères qui contiennent majoritairement l'ammonite de zone Amaltheus margaritatus.
  4.     2- Marnes à septarias épaisses d'environ 5 mètres contenant de gros nodules de parfois plus de 30 cm, parfois par banc,
  5.     3- Marnes/argiles sans concretions contenant des Pleuroceras spinatum
  6.     4- Calcaire dit de Kirrwiller épais de 30 à 60cm qui est en fait un calcaire gréseux avec forte concentration de pyrite et marcassite. Présente la particularité de contenir de très nombreux fossiles ammonites (Pleuroceras, Amaltheus, Pseudoamaltheus, Lytoceras) Belmnites, gastéropodes, bivlaves et parfois ossements. La dureté de la roche rend le dégagement des fossiles délicat.
  7.  
  8. * TOARCIEN:
  9.   1- Inférieur: schistes cartons quasi azooiques n'y ont été trouvés que quelques écailles de poissons indéterminés.
  10.   2- Moyen: marnes gris clair réparties en plusieurs niveaux:
  11.       a- Marnes à belemnites, fossiles roulés
  12.       b- Marnes à Dactylotheuthys irregularis
  13.       c- Marnes à phosphorites
  14.       d- Marnes à ammonites pyriteuses
  15.       e- Marnes à nodules calcaires

Le reste du Toarcien est absent et l'on ne retrouve donc que la zone à Hildoceras bifrons (bien qu'absente dans la faune), et une partie de la zone à Haugia variabilis.

A l'heure actuelle, la partie supérieure est observable uniquement en certains endroits réduits car souvent recouverts de terre végétale. Les prélèvements y sont quasiment impossibles. Les parois de la carrières ont été "taillées avec un pente à 45° et l'exploitation à l'heure actuelle va se poursuivre sur la profondeur.

Il est encore possible de trouver quelques pièces intéressantes mais bien moins qu'il y a quelques années. Trouvez une belle Amalthée sur la journée et vous pourrez vous estimer heureux. La méthode consiste en l'ouverture des nodules calcaires afin de peut-être y trouver un fossile

A noter que la qualité de conservation des fossiles est très intéressante car la coquille est encore présente sur les ammonites.

Prochain reportage sur la faune découverte dans la carrière.

  1.  
  2.  

 

Repost 0
Published by David et Ange - dans fossiles par gisements
commenter cet article